EBSO, European Biumen Shingle Organization Select language FR GB DE RU
@   |   Plan du site   |   Mentions légales
Bardeau bitumé
Mise en oeuvre

1. Ventilation

2. Structure du toit

3. Type de matériaux – supports

4. Pose de l’écran de sous-toiture

5. Traçage

6. Mise en œuvre du bardeau bitumé

  • Fixation
  • Collage

7. Point singuliers

 

Ventilation ^

Une bonne ventilation est la garantie essentielle du bon comportement d’une toiture et le facteur principal de sa longévité.

Elle permet :

* d’éliminer l’humidité :
- elle empêche la condensation,
- elle évite le pourrissement des bois ou des panneaux par confinement de l’humidité,
- elle évite de « mouiller » l’isolant thermique qui perdrait alors ses qualités.

* de limiter les fortes températures dans un matériau de couverture, facteurs de vieillissement et d’inconfort
La circulation de l’air étant essentiellement régie par convection entre points bas et points hauts, une grande attention est nécessaire dans la confection et la réalisation de la ventilation.

Il convient de respecter les recommandations des fabricants ou bien encore les règles pouvant exister dans chacun des pays.

La ventilation d’une couverture en bardeau bitumé nécessite l’existence d’un espace (lame d’air) entre l’isolant lorsqu’il existe et le support de couverture.
















Structure du toit ^

La structure du toit est conçue et mise en œuvre afin de permettre une exécution durable de la couverture en bardeau bitumé.

Type de matériaux – supports ^

Les type, classement, épaisseur et conditions de mise en œuvre des matériaux utilisés comme support de couverture doivent satisfaire les exigences des règles de construction existant dans chacun des pays. Il est important d’utiliser des produits résistants à l’humidité : en particulier il convient d’utiliser des panneaux –qui devront être correctement fixés–, soit de contre-plaqué, soit de particules, dont les qualités doivent permettre de répondre aux contraintes extérieures.

Pose de l’écran de sous-toiture ^

Les écrans de sous-toiture sont destinés protéger la structure en bois contre les mauvaises conditions climatiques avant et pendant la mise en œuvre des bardeaux bitumés. Ils constituent également une deuxième barrière contre les pénétrations d’eau, soit par capillarité, soit liées à la pression des précipitations de pluie, ou encore de la fonte des neiges.

Ces écrans à base de bitume ont également l’avantage de contribuer à l’étanchéité aux lieux de passage des clous de fixation.

Leur mise en œuvre doit se faire conformément aux conditions fixées par les règles en vigueur.

Traçage ^

Le traçage permet :
- le positionnement des bardeaux en rangées et en ourne,
- de décaler régulièrement les plaques d’une rangée à l’autre,
- de placer correctement les bardeaux perpendiculairement à l’écoulement de l’eau.

Le type de traçage dépend des dimensions et des types de bardeau bitumé.

Mise en œuvre du bardeau bitumé ^

La mise en œuvre des bardeaux bitumés est définie, en France, par le DTU 40.14, Couverture en Bardeaux Bitumés.

La première étape de la mise en œuvre des bardeaux est le traçage. Il permet :
- le positionnement des bardeaux en rangées;
- de décaler régulièrement les plaques d’une rangée à l’autre ;
- de placer correctement les bardeaux perpendiculairement à l’écoulement de l’eau. (Trait carré)

Les bardeaux se posent de l’égout au faîtage.
La première rangée se pose directement sur la bande d’égout, préalablement recouverte d’une bande de doublis, constituée de plaques de bardeaux dont on aura coupé les jupes.

Le recouvrement des bardeaux l’un sur l’autre est fonction de la pente, de la longueur de rampant ainsi que de la zone climatique de l’ouvrage. (cf. DTU 40.14).

D’un point de vue esthétique, il est conseillé de mélanger les bardeaux d’une même palette lors de la mise en œuvre, afin d’éviter l’aspect de blocs.

Fixation

La fixation des bardeaux au support se réalise avec des clous appropriés utilisés dans une zone entre 20 mm et 30 mm au dessus de chaque entaille du bardeau. De ce fait, chaque fixation traverse au moins deux épaisseurs de bardeaux.
Chaque bardeau de la rangée supérieure vient recouvrir les bardeaux de la rangée inférieure avec un décalage d’une demi-jupe, afin de venir recouvrir la fixation.
En cas de pente supérieure à 200% ou de site exposé, le nombre de fixation est doublé. (cf DTU 40.14)

Collage

La fixation des bardeaux entre eux ce réalise par collage.
Les bardeaux possèdent généralement des points thermocollants qui remplissent cette fonction.
En absence de ces points autoadhésifs, ou selon le recouvrement, la pente et le site d’exposition, il est nécessaire de déposer un plot de colle adaptée aux bardeaux au droit des entailles de la rangée inférieure. (cf DTU 40.14)
Le collage des bardeaux est aussi nécessaire pour la réalisation de certains points singuliers (égouts, pénétrations,…)

 

Point singuliers ^

» Egouts

» Rives

» Faîtage et arrêtier

» Noue

» Pénétrations

» Tourelles, dômes, outeaux, lucarnes

EBSO - 6/14 rue La Pérouse - 75784 Paris cedex 16 - France
Tél : (33) 156 621 005 - Fax : (33) 156 621 001 - contact@bitumen-shingle.org